24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Banque mondiale : la région Afrique réorganisée

La Banque mondiale réorganise la région Afrique. Le vice-président de l’institution financière, Ousmane Diagana, en charge des Ressources Humaines depuis février 2018, prends les rênes de la région Afrique subsaharienne scindée en deux pour la première fois. Il aura sous sa tutelle l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Ce réaménagement affecte la position de l’actuel vice-président de l’Afrique subsaharienne, Hafez Ghanem. Ce dernier voit son champ d’action divisé en deux, ne gardant plus que l’Afrique orientale et australe sous sa responsabilité directe, rapporte Financialafrik.

Tout a commencé en 2000 lorsque les 54 pays de l’Afrique ont été divisés en interne à la Banque mondiale en département régional. L’un est baptisé « Moyen-Orient et Afrique du Nord » et l’autre est appelé « Afrique ». Ce dernier comprenait toute l’Afrique subsaharienne. Selon le document interne, l’Afrique représente la plus grande destination pour les ressources bancaires, obtenant un tiers du total des prêts de la Banque mondiale.

Découvrir aussi : Coris Bank Togo a créé 91 emplois directs

Les réaménagements sont en cours. Selon certaines sources, tous les vice-présidents thématiques qui étaient dans le global practice (Infrastructures, Agriculture) doivent partir d’ici le 1er juillet 2020 à moins d’être versés dans les régions. A suivre de près les mutations orchestrées par le président de la Banque Mondiale, David Malpass, les estimations laissent croire que 55% du staff de la banque va se retrouver sur le terrain contre 45% à Washington.

Lire aussi : Crédit-bail : African Lease Togo revoit à la hausse son portefeuille

La Banque mondiale est engagée dans la lutte contre les charges et la bureaucratie. Elle fera recours de plus en plus à des contractants locaux. Le rajeunissement des cadres et la rationalisation se poursuivent dans une institution sommée de réduire son coût d’exploitation lors de la dernière augmentation de capital, indique le site d’information économique, Financialafrik.

Découvrir aussi : Pasa : la BTCI et Orabank retenues pour mettre en place un fonds de garantie