27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Masa 2020 : 485 professionnels des arts dont 321 d’Afrique attendus

La 11ème édition du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (Masa) aura lieu du 07 au 15 mars 2020 en Côte d’Ivoire. Les préparatifs vont bon train et d’ores et déjà, le comité d’organisation vient de faire un point les statistiques et attractions.

Au total, 485 professionnels dont 321 provenant d’Afrique sont attendus, 90 viendront des Amériques, d’Asie et 47 de l’Europe. Aussi, 192 groupes artistiques sont retenus dont 82 au titre du Masa Marché ; 44 pour le Masa Festival ; 32 pour le Masa Zone Street Arts et 34 compagnies invitées, ce qui porte l’effectif à 1094 artistes.

Voir également : Musique : Elom 20ce ou « la plume kalachnikov »

Forte présence des médias avec 252 journalistes accrédités sur les quatre (04) continents. La cérémonie d’ouverture aura lieu de samedi 07 mars. Elle est axée sur trois (03) mots : « Abidjan danse parade ». Elle verra 2020 artistes venus du monde déambuler dans les rues d’Abobo dans un spectacle que le comité d’organisation annonce féerique et de mille couleurs.

Lire aussi : Musique : KanAa, deux ans dans l’ombre, deux singles pour le retour

La deuxième activité phare, selon les organisateurs, est l’exposition « Prête-moi ton rêve ». Elle se tiendra le 11 mars à l’ouverture du Musée des cultures contemporaines Adama Toungara d’Abobo. Entre autres, elle va consister à montrer au public, des œuvres d’artistes africains de renommée internationale notamment El Anatsui, William Kentridge, Chéri Samba, Barthélémy Toguo, Ouattara Watts, Abdoulaye Konaté etc.

Voir aussi : Yasmîn Issaka-Coubageat, Vivre pour le livre

En outre, Le Masa Jazz festival et le Masa Zone Street Arts sont programmés du 07 au 14 mars, les rencontres professionnelles au Palais de la culture auront lieu tous les matins du 09 au 14 mars. L’apothéose de la 11ème édition du Masa sera le grand spectacle de clôture des trente (30) ans du Zouglou.

Voir aussi : Campagne électorale : « l’Etat va valoriser les richesses d’Assoli », dixit Faure