23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Climat des affaires : les performances du Togo ont « généré des retombées positives »

La coordinatrice de la Cellule climat des affaires (CCA-Togo), Sandra Johnson, face à la presse ce mercredi 18 mars 2020, est revenue pêle-mêle sur les réformes entreprises par le pays, lesquelles ont « généré des retombées positives » sur les habitants.

Doing Business 2020 a classé le Togo à la première place des pays réformateurs en Afrique et troisième dans le monde entier. Aujourd’hui, le pays attire beaucoup d’investisseurs, crée de nouveaux emplois. Une avancée significative qui n’est tout de même pas née ex-nihilo.

Réalisations phares

« La construction d’une usine de transformation du soja en huile à Sokodé d’un coût total de 193 millions de francs CFA avec la création de 250 emplois directs et 100 emplois indirects ; la construction de l’usine de transformation agroalimentaire Délice SA qui prévoit une production de 2000 tonnes de jus d’ananas avec une création de 60 emplois directs et 100 emplois indirects ; le projet de construction d’industrie Africa Plastic Technology spécialisée dans la fabrication de tuyaux plastiques pour une création de 200 emplois directs et 500 emplois indirects ; la construction de l’usine de production d’emballages métalliques et de tonneaux en cours de réalisation etc. » sont des réalisations phares qui ont boosté le développement socioéconomique du pays en 2019.

Lire aussi : Modernisation de la justice : le casier judiciaire bientôt informatisé

A tout ceci s’ajoute, « l’intérêt qu’accordent les investisseurs étrangers au pays entre autres, la signature d’une convention de concession entre le Togo et Eranove pour le projet de construction de la nouvelle centrale électrique Kekeli Efficient Power avec une capacité de 65 MW et un coût de 64 milliards de francs CFA pour la fourniture de l’énergie électrique à 263.000 foyers additionnels, soit 1,5 million d’habitants » ; « la signature d’une convention de concession pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 50 MW par la société Amea Power à un coût de 21 milliards de francs CFA, ce qui contribuera à réduire la dépendance énergétique du Togo vis-à-vis de l’extérieur tout en faisant la promotion des énergies renouvelables ».

Voir aussi : Climat des affaires : en moyenne, 05 heures suffisent désormais pour obtenir le certificat d’origine

Toutes ces acquis susmentionnés ont permis au pays d’accueillir récemment « le projet de construction de l’usine Logistik Unicorp avec un investissement estimé à plus de 10.000.000 de dollars US, soit près de 6.000.000.000 de francs CFA sur une période de cinq (05) ans. Elle devant générer 500 emplois directs et plus de 1500 emplois indirects ainsi que de nouveaux investissements de la société HeidelbergCement lancés en janvier 2020, estimés à 30 millions de dollars, soit un peu plus de 16 milliards de francs CFA », a relayé Afreepress.

Lire aussi : Climat des affaires : le « permis de construire » au cœur des réformes