27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Sommet de l’U.A. : le Togo projette une « décennie des racines et des diasporas africaines »

Le ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaines et des Togolais de l’extérieur, Robert Dussey a représenté le Togo au lancement de la « Décennie des racines et des diasporas africaines ». Cette initiative togolaise – « Cadre de Lomé », se tenait dans le cadre du 33ème Sommet de l’Union africaine (UA) tenu à Addis-Abeba les 9 et 10 février 2020.

Dans le communiqué retraçant cette activité, il est indiqué que : « Cette initiative togolaise a pour ambition de mettre en place une plateforme de préparation et de promotion des projets, des initiatives et des événements portant sur les racines et les diasporas africaines. Elle vise principalement à proposer une programmation périodique présentant les événements par pays et les opérations phares ; offrir une vitrine internationale aux projets portés par les différents pays ; assurer la coordination et la mise en cohérence des actions proposées ; mobiliser les participants pour les évènements proposés par les différents pays ».

Découvrir aussi : Un centre de formation aux ressources humaines de la Cedeao bientôt à Lomé

Le ministre Dussey a souligné que :« le caractère inclusif du Cadre de Lomé visant à regrouper et à fédérer les initiatives en vue de renforcer le rôle et les contributions des personnes de racines africaines et des diasporas au développement économique du continent » renseigne la note officielle.

Voir aussi : BOAD : Moustapha Ben Barka succède à Bassary Touré à la vice-présidence

Aussi, informe le communiqué : « après la communication du ministre togolais au Sommet de l’Union africaine, une grande majorité de pays a adhéré à l’initiative togolaise et la présidence de l’Union africaine a tenu à réaffirmer l’importance de la question des racines et des diasporas africaines. Un consensus s’est dégagé sur la mise en place d’un Comité de haut niveau pour préparer le contenu et les conditions de mise en œuvre cette plateforme panafricaine ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire : les avocats de Guillaume Soro annoncent la saisine internationale

Il s’agira surtout : « de mieux impliquer les Africains de l’extérieur et de renforcer les liens entre les afro-descendants, les communautés de racines africaines, les diasporas et leur continent. L’objectif est de faire des diasporas africaines des acteurs stratégiques du développement de l’Afrique. À ce titre, le Togo, prépare le premier Forum économique des diasporas africaines, faisant ainsi de Lomé, la capitale des racines et des diasporas africaines », achève de relever le document.

Lire aussi : Intégration régionale : la Guinée ferme ses frontières, après le Nigéria