27.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Campagne présidentielle : Mandouri, l’occasion immanquable pour Faure Gnassingbé

Le candidat du parti Union pour la République (Unir) multiplie ses sorties dans le cadre de la campagne en vue d’amener les Togolais à lui donner leur voix le 22 février prochain. Il a été dans cet élan, accueilli à Mandouri, localité située à 65 km à l’Est de la ville de Dapaong, dans la région des savanes, le 16 février dernier. Mandouri est l’une des villes les plus pauvres du Togo. Et battre campagne sans s’y rendre serait une occasion manquée pour le chef de l’Etat.

Lutte contre l’insécurité et la pauvreté, même combat

Pour qui connait la carte du Togo, point besoin de revenir dessus. La question sécuritaire qui agite le voisin burkinabè interpelle tout le Togo et surtout sa région septentrionale. Lors de son passage à Mandouri, il fallait s’y attendre, Faure Gnassingbé a lancé l’alerte, en évoquant tout haut la question de la sécurité. Dans la mesure surtout où la pauvreté qui y règne pourrait être une porte ouverte.

Voir aussi : Campagne électorale : Faure Gnassingbé promet la paix et l’assurance maladie à Badou

« Je vous suis infiniment reconnaissant pour le soutien continu que vous n’avez cessé de nous apporter. Nous avons besoin de ce soutien pour construire ce que nous avons commencé. Et le plus important pour nous, c’est la sécurité. La sécurité pour notre pays et la sécurité pour nos populations. Dieu merci! Cette sécurité est préservée jusqu’à maintenant et nous prenons toutes les dispositions pour qu’elle ne soit jamais remise en cause », a laissé entendre le candidat du parti Unir.

Lire aussi : Présidentielle du 22 février : Le Prof. Wolou Komi compte sur ses étudiants

Les promesses de Faure à Manduri

A Mandouri, le président en course pour le scrutin du 22 février a profité de l’occasion pour réitérer ses ambitions en faveur de la population. « (…) le projet d’extension de la route Mandouri et Naki Est est prêt et l’appel d’offres sera lancé dans quelques semaines. (…) nous avons prévu que pour le prochain quinquennat, nous puissions réaliser au moins 4000 km de piste rurale et surtout que nous puissions concevoir un plan de désenclavement pour que plus aucune partie de notre pays ne soit totalement inaccessible. Ce sont toutes ces infrastructures que nous voulons développer pour que toute la préfecture puisse être dotée de la fibre optique », a-t-il affirmé.

Lire aussi : Présidentielle 2020 : la communauté internationale est bien dans la barque

Pour le président Faure, l’agriculture demeure une priorité. « Nous voulons nous donner les moyens de réussir à transformer et à moderniser cette agriculture. (Aussi), nous voulons étendre l’assurance maladie à l’ensemble de la population. Mais dans l’immédiat, les femmes enceintes, j’ai dit que leur prise en charge serait gratuite ».

Découvrir aussi : Présidentielle 2020 : le professeur Sodokin mène une campagne de proximité dans le moyen-mono